Tour d’horizon des francophones du paddock MotoGP : David Dumain, commentateur du MotoGP sur Canal +

By Marc Sériau

Profitant de la pause forcée des pilotes MotoGP et d’une actualité sportive fortement moins fournie, nous vous proposons une galerie des principales personnalités francophones du paddock qui, chacune, représente un des innombrables rouages indispensables au somptueux spectacle que sont les Grands Prix.

On entend souvent parler de l’armada espagnole ou des troupes italiennes, mais vous allez découvrir que la colonie francophone, plutôt nombreuse et très unie, n’a pas à rougir de la comparaison.

Dans la lumière ou plus dans l’ombre, prolixe ou plus discret, chacun de ces hommes nous a partagé avec plaisir son univers et son actualité, avec toujours la même passion comme dénominateur commun.

Peu à peu, vous pourrez donc ainsi un peu mieux savoir qui sont, et ce que vivent aujourd’hui, par exemple Claude Michy, Piero Taramasso, Hervé Poncharal, Éric Mahé, Nicolas Goubert, Bernard Ansiau, Guy Coulon, Christophe Bourguignon, Florian Ferracci, Christophe Léonce, Jacques Roca, Marc van der Straten, Miodrag Kotur, Alain Bronec, Jacques Hutteau, Michel Turco, David Dumain, Michaël Rivoire, et bien d’autres.

Cette longue série d’interviews recueillie lors du dernier GP à Valencia a tout d’abord été diffusée sur le site officiel MotoGP.com dans une version peaufinée, avant d’être accessibles ici dans leur version brute.

Ainsi, au moment où reprendront les Grands Prix MotoGP, vous serez presque incollable sur la partie francophone d’un paddock particulièrement cosmopolite…

Quelle est votre année de naissance ?

” 1974 »

Comment le jeune David Dumain a attrapé la passion des sports mécaniques ?

” Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cela n’est pas du tout venu de mon environnement familial : personne ne faisait de la moto dans ma famille ! Mais j’habitais à Vesoul et la notoriété de Stéphane Peterhansel irradiait sur toute la région. Mes camarades de classe avaient des mobylettes et j’en ai acheté une, puis une 125cc de cross. J’ai ensuite fait du journalisme et ça m’intéressait de travailler dans la presse moto. J’ai fini par y arriver, et la boucle était bouclée. »

Quelles sont les grandes lignes de votre parcours ?

” Mon objectif a toujours été d’être journaliste. C’était très important pour moi. J’ai donc fait l’IPJ, l’Institut de Journalisme de Paris, après avoir réussi le concours. J’avais échoué plusieurs fois ailleurs mais celui-là, je l’ai eu. Je suis donc allé à Paris pendant deux ans puis j’ai passé un concours pour travailler à l’Équipe. J’y suis resté plusieurs mois avant de passer à France Football, mais ça ne m’intéressait pas trop et j’ai accepté une proposition de Moto Revue d’intégrer la rédaction. En fait, hormis le fait que je la pratiquais, je ne connaissais pas grand-chose à la moto, mais au bout de quelques mois je suis passé essayeur, où j’ai cassé quelques machines. Presque deux ans après, on … Plus d’infos

Read more here:: Tour d’horizon des francophones du paddock MotoGP : David Dumain, commentateur du MotoGP sur Canal +