Parler : le retour de l’application ultra-conservatrice sera plus compliqué que prévu

By Amandine Jonniaux

Crédits Parler

Très prisée des supporters de Donald Trump et de l’ultra-droite, la plateforme de messagerie Parler a été bannie de Google et Apple cette semaine. Suite aux violentes émeutes survenues au Capitole, les GAFAM avaient en effet pris la décision de faire front commun pour interdire l’application, accusée d’incitation à la violence. Une interdiction qui pourrait bien être temporaire, a assuré Tim Cook. Alors que le réseau social a disparu de l’App Store dimanche dernier, le PDG de la Pomme a en effet expliqué lors d’une interview à CBS que le rétablissement de Parler était envisageable, à condition que l’application accepte de se conformer aux conditions d’utilisations d’Apple. “Tout ce que nous demandons, c’est qu’il respecte les conditions d’utilisation”, a martelé l’homme d’affaires. S’il veut espérer un retour sur le store de la marque à la pomme, Parler devra donc revoir en profondeur la modération de ses contenus, et notamment ceux incitant à la haine et à la violence.

Un retour plus compliqué que prévu

Parler CEO announces their entire system has been shut down, no vendors will touch them, and that will be offline for the foreseeable future. pic.twitter.com/gQKsKWX9GR

— Don Winslow (@donwinslow) January 11, 2021

Manque de chance pour Parler, il semblerait cependant que son retour sur les plateformes de téléchargement ne dépende pas uniquement de sa bonne volonté. L’application basait en effet ses serveurs chez Amazon, qui a de son côté pris la décision de suspendre l’hébergement de l’application. Dans une série de documents judiciaires relayés par Engadget au sujet de la plainte déposée par Parler contre AWS (Amazon Web Services), le géant du web dévoile avoir signalé “à plusieurs reprises” des contenus jugés problématiques aux dirigeants de Parler depuis déjà plusieurs mois. Avec le lancement de cette procédure antitrust, et le positionnement particulièrement ferme d’Amazon à l’encontre de Parler, le retour de l’application s’avère donc plus compliqué que prévu. John Matze lui-même a avoué que l’affaire avait amené “la plupart de nos autres fournisseurs à abandonner leur assistance pour nous également. Et la plupart des personnes disposant de suffisamment de serveurs pour nous héberger nous ont fermé leurs portes”.

Parler : le retour de l’application ultra-conservatrice sera plus compliqué que prévu

… Plus d’infos

Read more here:: Parler : le retour de l’application ultra-conservatrice sera plus compliqué que prévu