Facebook lève son blocage en Australie après l’annonce d’un accord

By Amandine Jonniaux

Crédits : Brett Jordan via Unsplash

Dans son combat contre le projet de loi du gouvernement australien visant à rémunérer les médias, Facebook aura finalement eu gain de cause. Le réseau social n’avait pas hésité à mettre ses menaces à exécution la semaine dernière, en bloquant les contenus d’informations du pays depuis sa plateforme. Après cinq jours de bras de fer, le gouvernement a décidé de faire machine arrière. Dans un communiqué publié sur le blog officiel de Facebook, l’entreprise se félicite d’avoir “conclu un accord avec le gouvernement australien”. Dans les faits, le GAFAM a finalement obtenu ce qu’il voulait, à savoir la révision du projet de loi “code de conduite”, qui voulait contraindre les acteurs de la tech à rémunérer les médias en échange de la reprise de leurs contenus.

“Après de nouvelles discussions, nous sommes convaincus que le gouvernement australien a accepté un certain nombre de changements et de garanties qui répondent à nos principales préoccupations” — William Eston, DG de Facebook Australie et Nouvelle-Zélande

Aucune information n’a pour le moment été dévoilée sur les dessous de cet accord, qui devrait cependant se rapprocher de celui déjà acté à la mi-février entre Google et sept éditeurs de presse australiens. Dans les prochains jours, cette décision devrait ainsi permettre le rétablissement des contenus d’actualité publiés par Facebook, et provenant de médias australiens. Le projet de lancement de Facebook News, mis en pause le temps du contentieux, pourrait lui aussi, être relancé. Parallèlement, le réseau social devrait également lever son interdiction concernant plusieurs pages de services de secours destinés à l’information de la population en cas d’incendies ou de catastrophes naturelles. Ces derniers avaient en effet été impactés “par erreur” lors du blocage de contenus d’actualité par l’entreprise de Mark Zuckerberg.

56 Commentaires

… Plus d’infos

Read more here:: Facebook lève son blocage en Australie après l’annonce d’un accord